• Spécialiste en recrutement de commerciaux, managers commerciaux et consultants

Thierry Chérier : "Il n’y a pas d’échec mais que des réussites"


  • Date interview : 03/23/2016
  • Nom et prénom : Thierry CHERIER
  • Appartenance : Ag2R La Mondiale

Philippe Guyard : Thierry Chérier, bonjour. Vous êtes Directeur Commercial du réseau professionnel chez Ag2R La Mondiale. A ce titre vous managez plus de 150 personnes, commerciaux et managers commerciaux. L’intégralité de votre expérience professionnelle s’est déroulée dans le monde de la vente. Qu’est-ce que pour vous un bon commercial ?
Thierry Chérier : Bonjour. Je crois que les qualités commerciales s’organisent autour d’un trépied constitué par l’esprit d’entreprise, des qualités de vente et la volonté absolue de donner des conseils adéquats. Pour cette dernière qualité, en tant que manager, je préfère un peu moins de croissance mais des conseils de qualité. Pour moi l’éthique est fondamentale.

Philippe Guyard : Et l’esprit d’entreprise ?
Thierry Chérier : il est très important. Dans mon esprit tout bon vendeur peut-être un entrepreneur en tant que tel. Il peut travailler et vivre à son compte. Il faut en permanence penser par soi-même, faire preuve d’initiative. 

Philippe Guyard : Percevez-vous un changement dans les qualités demandées aux commerciaux ?
Thierry Chérier : Oui bien sûr. Chez nous par exemple, le site internet, le centre d’appel clients ont modifié les relations du commercial à son client. Auparavant, le commercial disposait de l’exclusivité de la relation client. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Beaucoup d’informations transitent de plus en plus en dehors du conseiller. Celui-ci doit alors se concentrer sur sa valeur ajoutée : l’écoute, le conseil…Par ailleurs, le marché est devenu plus mature. De ce fait, plus qu’auparavant nous avons besoin de vendeurs « éleveurs », et pas uniquement de chasseurs.

Philippe Guyard : La vente est difficile. Pour faire une affaire, il y a un grand nombre de contacts qui ne se concrétisent pas. Que diriez-vous aux personnes qui souhaitent devenir vendeurs mais craignent cet aspect ?
Thierry Chérier : Qu’il n’y a pas d’échec mais que des réussites. Si pour faire une affaire il faut appeler 100 personnes et avoir 10 RVs, je ne retiens que l’affaire qui a été faite. Et c’est une réussite.

Philippe Guyard : A une personne qui serait intéressée par le vente mais qui n’en n’aurait jamais fait, quelles qualités selon vous que devrait-il avoir ? 
Thierry Chérier : Je pense qu’il faut qu’il aime convaincre, aller jusqu’au bout, même si évidemment cela ne marche pas toujours.

Philippe Guyard : Une des conditions de réussite d’un nouveau collaborateur est son intégration. Que conseilleriez-vous à quelqu’un qui rentre dans une entreprise ?
Thierry Chérier : Qu’il aille vers les autres, qu’il se montre curieux. L’humilité est importante aussi. Je crois aussi qu’il faut porter un certain regard sur le vie, avoir le goût du jeu et pas seulement des enjeux

Philippe Guyard : Au final : conseillez-vous un passage par la vente à tout jeune diplômé.
Thierry Chérier : Oui  car cela fait grandir, même une expérience d’un an ou deux. La vente est un accélérateur de maturité.

Philippe Guyard : Merci Thierry Chérier.